Les Projets  BAMiSA  et  MISOLA
Caractéristiques  respectives

bamisa

document 07i - bamisagora.org

révision     28/09/2015

Ce document souhaite répondre à la question souvent posée :
"BAMiSA / MISOLA, quelles différences ?"

    En raison de leur origine commune, les Projets BAMiSA et MISOLA ont gardé des points communs. Mais ces Projets ont aussi des différences notables qu'il est utile de connaitre, en particulier par ceux qui cherchent à améliorer la nutrition des enfants du Sud, dans le respect de l'autonomie locale et dans la durée.
     
    La grille d'analyse que nous proposons permet aux acteurs de la lutte contre la malnutrition de faire leurs choix de façon éclairée. Cette grille peut aussi être utilisée pour comparer entres elles, ou avec BAMiSA, d'autres conceptions de farines ou d'aliments pour jeunes enfants.

L'enfant mange des bouillies et non des farines.
C'est pourquoi l'APPB* s'intéresse surtout aux Bouillies.

   L'OMS et l'UNICEF recommandent de donner aux jeunes enfants des aliments de consistance liquide ou fluide et de densité protéino-énergétique élevée. Ceci n'est possible que par la réduction de l' "effet d'encombrement" des bouillies amylacées** (Dietary Bulk). Le Projet BAMiSA permet la mise en œuvre de ces recommandations et indique comment répondre à ces contraintes avec les seules ressources locales.
     L’autonomie possible des mamans, la qualité des bouillies et la valeur éducative de leur mode de préparation, transposables à d'autres bouillies, sont des différences essentielles qui distinguent les Projets BAMiSA et MISOLA.

   Les caractéristiques des Projets BAMiSA et MISOLA sont données dans les tableaux ci-dessous, établis à partir des informations figurant sur les sachets d'emballage des farines et complétées par celles des sites www.bamisagora.org*** et www.misola.org.

 

*     APPB Association de Promotion du Projet BAMiSA, Mairie, 76490 Caudebec en Caux
**   Amylacé ≠ Amylasé :
       Les farines et bouillies amylaCées sont les farines et bouillies à très fort % d’amidon
       Les farines et bouillies amylaSées contiennent une amylase.
***  Le contenu du site www.bamisagora.org  est disponible aussi sous forme de CD, envoyé
       gratuitement (sur demande à contact@bamisagora.org).


1° Caractéristiques des Bouillies

 


Bouillie BAMiSA

-


Bouillie MISOLA

-

Recette
de la bouillie

1 volume de farine pour
  2 volumes d’eau, et
  3 pincées de malt.
               (Recette dite 1 + 2 + 3)

1 volume de farine pour
   3 volumes d’eau *

Mode de cuisson

- Ebullition-cuisson de la bouillie qui a
    épaissie, pendant encore 2 minutes.
  - Puis liquéfaction avec du  malt **, ce
    qui évite la dilution à l'eau.

Laisser bouillir 5 à 6 minutes
  La bouillie devient épaisse, ensuite liquide, puis   épaisse à   nouveau. *

Composition
pour 100 ml
de bouillie

Valeur énergétique         ≥ 120 Kcal
   Protides                           ≥ 4,5 g

Lipides                           ≥ 3,3 g
  Glucides                        19 g ± 1 g
  Fer                                 ≈ 3 mg
  Zinc                               ≈ 1,8 mg
  Calcium                         ≈ 30 mg

Energie                      84  Kcal ***
  Protéines brutes          3,36 g ***
  Protéines digestibles   2,68 g ***
  Lipides                       2,18 g***

(Autres données non disponibles)

Energie par
bol de bouillie
de  200 ml

 

Environ 250 Kcal

 

Environ 168 Kcal ****

Viscosité de la bouillie
(Vitesse d’écoulement)

Modulable en fonction de l'âge et des capacités de   déglutition du consommateur,
- liquéfiée par le mélange progressif de
  malt à la bouillie chaude,
- ou épaisse, sans malt.

Non modulable et déterminée
- par la quantité d’amylase
  industrielle ajoutée à la farine au
  moment de la fabrication
- et par les différentes variétés
  d'amidons.

*        Selon les données de l'emballage.
**      Ou autres amylases locales telles que le lait (ou la salive) de la maman
***   Calculé sur la base de 60 g de farine par bouillie de 300 ml
**** Cependant, pour une même quantité de farine (60 g) et selon les recettes indiquées sur les emballages, une bouillie Bamisa aura un volume d'environ         200 ml alors qu'une bouillie Misola aura un volume de 300 ml. Consommées en totalité, ces deux bouillies apportent, à peu près, les mêmes quantités de         nutriments. Mais un enfant de un an ne peut guère boire plus de 200 ml par repas, capacité maximum de son estomac.

 

2° Caractéristiques des moyens de liquéfaction

 

Procédé de liquéfaction selon
Projet BAMiSA

Procédé de liquéfaction selon
Projet MISOLA

 

Le "secret" * est expliqué

Le "secret" * est caché

Malt
versus
Amylases industrielles

Le Malt de céréale germée (Mil, sorgho, maïs, riz paddy,….)  riche en amylases :
    - est de fabrication locale
    - se présente sous forme de farine conditionnée dans
       un petit sachet  zippé joint dans chaque sachet.
   Le malt est à ajouter à la bouillie si l'utilisateur souhaite liquéfier la bouillie.

- Amylases industrielles importées et  mélangées à la
     farine (Enzyme BAN)
- Nécessité de préparer des prémix dans une structure
   centrale puis d'acheminer et  de vendre ces prémix    aux UPA
- Nécessité pour les UPA  d'avoir un mélangeur
   amylase/farine performant

Fabrication  du malt

Possibilité de fabriquer le malt dans des  UPA** mais aussi dans de petites structures dites GFC*** ou dans les familles.
La fabrication est très peu coûteuse.

Pas de malt

Autres sources d'amylases possibles

L'utilisation du lait (ou de la salive) de la maman pour liquéfier la bouillie est aussi proposée comme message d'éducation nutritionnelle

 

                   

Pédagogie

L’adjonction d'une amylase locale par l'utilisateur a une valeur    pédagogique forte. Cette adjonction  dans la bouillie   permet :
- La visualisation du moyen de
  liquéfaction.
- D'utiliser ce procédé de
  liquéfaction sur les bouillies
  familiales ou sur des bouilles
  préparées avec toutes autres
  farines de céréales ou sur des
  purées de tubercules.

 

L’adjonction d’enzymes industrielles dans les farines, par le producteur,  n’a aucun  impact d’éducation nutritionnelle.

Pas de visualisation

Pas de reproductibilité

*      Le "secret", c'est le moyen donné aux mamans de transformer elles-mêmes des amidons insolubles en sucres solubles, et ainsi de liquéfier les bouillies,         par des amylases locales, sans les diluer.
**    UPA Unité de Production Artisanale
***  GFC Groupe de Fabrication Communautaire

 

3° Caractéristiques des farines

 

Farine BAMiSA®

Farine MISOLA ®

 

 

Ingrédients

Petit Mil grillé,                            60 %
  (ou Maïs grillé si PM indisponible) 
  Soja grillé                                  20 %
  Arachide grillée                          10 %
  Sucre                                         9 %
  Sel Iodé                                   < 1 %

Mil   *

Soja  *
  Arachide   *
  Sucre         *
  Sel  Iodé    *
  Amylase industrielle et CMV**

 

 

Composition

Valeur calorique          ≥ 425 Kcal
                                ( ≥ 1775 KJoules)
Protides                        ≥ 15 g  
Lipides                         ≥ 11 g  
Glucides                          63 g ± 3 g 
Humidité                        < 5 g 
Minéraux                        ≤ 3 g
La teneur minérale et vitaminique moyenne est donnée dans le  Document 03b du site de Bamisa

Energie                      404,9 Kcal ***
Protéines brutes                 16,8 g ***
Protéines digestibles          13,4 g ***
Lipides                               10,9 g ***
 

La teneur minérale et vitaminique est enrichie par l'ajout de CMV. 
Cf.  site de Misola

 

Vitamines et Minéraux

- Sel iodé.
- Il est conseillé d'ajouter à la bouillie
  des micronutriments fournis par des
  sources locales. (Moringa, Huile de
  palme rouge, fruits, feuilles vertes,
  carottes, Spiruline,… ) ****

- Sel iodé
- Adjonction à la farine de CMV
  importés.
- Comme pour l'amylase, il faut
  préparer des prémix dans une
  structure centrale puis les vendre
  et les acheminer jusqu'aux UPA.

*       Données en % non disponibles sur le sachet. Les % d'ingrédients sont proches de ceux de BAMiSA, mais le % de sucre est plus élevé pour MISOLA..
**     CMV : Compléments Minéralo Vitaminiques
***   Selon mentions de l'emballage
**** Si des carences sont avérées, il est conseillé d'avoir recours rapidement aux compléments médicamenteux.

 

4° Caractéristiques des conditionnements des farines

 

Conditionnement farine
BAMISA

Conditionnement farine MISOLA

Sachets d'emballage

PEHD* labellisé BAMiSA®, d'épaisseur   ≥ à 60µ
Composition de la farine et recette de bouillie imprimées en vert
Respect des règles d'étiquetage OMS

Sachets labellisés MISOLA® Composition de la farine et recette de bouillie en vert et jaune

Poids de farine par sachet

≥ 500 g

≥ 500 g

Origine des
amylases

Un sachet de malt riche en amylases (≥ à 8g) est fourni avec le sachet de farine. Il est placé dans un compartiment au sommet de chaque sachet de farine.

L'amylase industrielle importée est incorporée à la farine pendant la fabrication.

Nombre de bouillies
 par sachet

8 bouillies
(60 g x 8 = 480 g)

10 bouillies environ **

Alternatives
aux sachets labellisés

Il est possible d'utiliser des sachets non labellisés, la farine BAMISA devenant alors une
"Farine pour BAL-120" ***

 

 

*     PEHD : sachets en Poly Ethylène Haute Densité pouvant, du fait de leur épaisseur, être considérés par certaines législations comme recyclable.
**   Selon vidéo sur le site Misola
*** BAL-120 pour Bouillies Amylasées Locales atteignant 120 Kcal pour 100 ml. Cf site bamisagora


5° Caractéristiques des Projets

 

Projet
BAMiSA

Projet
MISOLA

Quelques thèmes partagés, ou non,
entre les deux Projets

Cadre général

X

X

 Projet de Santé Publique

Objectifs

X

X


X
X

X

X





X

- Prévention de la malnutrition et prise en charge
  thérapeutique des MAM
- Vulgarisation de la méthode de préparation de bouillies
  de haute densité énergétique et protéique avec les seules
  ressources locales
- Autonomisation des mères
- Proposer une alternative à l'utilisation d'aliments
   infantiles importés
- Faciliter l'appropriation du Projet par tous, même dans
  des zones isolées et/ou démunies.

Moyens

X
X
X

X
X
X

X
X
X
X
X

X







X


X
X

- Education Nutritionnelle
- Vulgarisation :
   ° de l'usage d'amylases locales pour liquéfier les
      bouillies épaisses,
   ° du concept de BAL-120 *,
   ° de la "Recette 1 + 2 + 3" *,
   ° de la préparation de farines et bouillies composées
      utilisant le soja.
- Mise en place d'UPA avec AGR**,
- Mise en place de GFC,
- Mise en place de Maquis Bébés *
- Vente à prix social de farine
- Formation des acteurs

*    BAL-120, Recette 1+2+3, Maquis Bébés : voir ces items sur le site Bamisa
** AGR : Activité Génératrice de Revenus

6° Aspects Développement Durable/ Economique / Reproductibilité des Projets

 

Projet
BAMiSA

Projet
MISOLA

Origine des  ingrédients végétaux

Tous ces ingrédients sont d'origine locale ou régionale. Cela permet aux UPA qui fabriquent ces farines d’éviter les importations et de s’approvisionner sur place, rapidement et en quantité.

Origine des amylases et des vitamines

- L'utilisation des ressources
  locales d'amylases permet la
  totale autonomie des mères.
- Vitamines et minéraux sont
  fournis par les ressources
  locales ou les services de
  Santé**.

L'importation d'amylases et de CMV* industriels expose aux risques de rupture d'approvisionnement

Economie  agricole

Valorisation de  la production agricole locale dont celle du soja.

Economie artisanale

Permet la création d'AGR pour des femmes et des artisans.

Reproductibilité

- Maillage  possible des
  territoires avec des UPA et
  des GFC pour rapprocher
  producteurs et consommateurs
- Facilitée par l'absence de
  dépendance extérieure
- Formation des nouveaux
  acteurs au sein du  Réseau
  BAMiSA de chaque pays
- La consultation du site permet
  d’adopter  librement la
  formule de la farine, la recette
  de bouillie,  les BAL-120, les
  UPA, les GFC et les MBB

- Maillage  possible des
  territoires avec des UPA
  pour rapprocher producteurs
  et consommateurs

 

- Formation des nouveaux
  acteurs MISOLA

- Limitée par le circuit de
 commande et de livraison
 des amylases et CMV

** Une collaboration étroite avec les services de Santé est toujours souhaitable pour prendre rapidement en charge les enfants en difficulté.

7° Organisation et Fonctionnement des Projets

 

Projet
BAMiSA

Projet
MISOLA

Promoteurs du Projet

APPB
Association de Promotion du Projet BAMiSA

Association MISOLA France et ses délégations par pays

 

Acteurs locaux

- UPA gérées par des
  Associations, Centre de santé,
  GIE*,  GIC**
-  GFC à caractère plus ou moins
   informel
- Familles

 

UPA gérées par des Associations locales

 

Partenariats

- Très ouverts et à l'initiative des
  acteurs locaux publics et privés.
- L'APPB n'est jamais partenaire
  d'UPA et ne joue qu'un rôle de
  formation et d’accompagnement. 

Encadrés par l'Association MISOLA France

Liens avec les services de Santé

- Insertion effectives d'UPA ou de
 GFC dans des structures de Santé - Liens possibles   pour le dépistage  des enfants malnutris au sein   des  MBB

 

 

 

Fonctionnement

- Les associations locales gèrent
  leur UPA ou GFC.
- Les UPA qui vendent de la
  farine BAMISA® adhérents aux
  10 articles de la « Charte du
  Projet BAMiSA ».
- Les acteurs locaux fonctionnent
  en réseaux locaux ou nationaux.

 

- Les associations locales gèrent
  leur UPA
- Les UPA adhérent à la « Charte
  du Projet MISOLA »

 

- Les acteurs locaux fonctionnent
  sous le contrôle d'une structure
 nationale
- La production est encadrée par
  une licence de fabrication à durée
  déterminée (2 ans) délivrée par
  l'Association MISOLA.

Obligations des UPA

- Les UPA fournissent à l’APPB
  des échantillons pour expertise.

 

Liens des acteurs locaux avec le Promoteur du Projet

- Signature avec l'APPB de la
  Charte pour les UPA vendant de
  la farine BAMiSA ®
- Les sachets d'emballage sont
  vendus aux UPA signataires de
  la Charte.

- Grande liberté est donnée aux
  acteurs locaux pour la mise en
  œuvre des GFC et des BAL-120
- Soutient à la formation des
  acteurs (Site, courriers, et
  rencontres locales)

- Signature avec MISOLA France
  de la Charte pour les UPA
  vendant de la farine MISOLA ®
- Les sachets d'emballages, les
  amylases industrielles et les
  CMV sont vendus aux UPA
  signataires de la Charte

Contrôle de Qualité de la farine BAMiSA®

- L'objectif est d'atteindre les
  critères de qualité pour la farine
  BAMiSA®.
- Obligation de résultats mais pas
  d'obligation de moyens.
- Les échantillons envoyés à
  l'APPB bénéficient d'une
  expertise de l'emballage, des
  poids, du pouvoir de
  liquéfaction du malt, de la
  bactériologie et de la chimie de
  la farine***
- Les résultats sont communiqués
 aux UPA pour leur suivi qualité.

 

*     GIE : Groupements d’Intérêt Economique
**   GIC : Groupement d'Initiative Communautaire
*** Par le Laboratoire Agro Vétérinaire Départemental  de Seine Maritime, France

Pour en savoir plus

.
Site www.bamisagora.org
.

.
Site  www.misola.org,
.

 

Rédaction François LAURENT,  f.laurent76@free.fr

télécharger ce document

retour

28/09/2015