Promouvoir la consommation humaine
de soja

bamisa

11a

révision 11/10/2021

La consommation humaine de soja pour en faire une ressource alimentaire ordinaire se justifie en raison de ses exceptionnelles qualités nutritives.

Le soja a en effet la teneur en protéines la plus élevée parmi les aliments d’origine végétale. Ces protéines sont, de plus, d’excellente qualité du fait de leur grande richesse en lysine, acide aminé difficile à trouver dans l’alimentation.

La teneur élevée en matières grasses classe le soja parmi les végétaux les plus énergétiques.

Le soja se digère facilement lorsqu’il est bien cuit ou qu’il a été grillé.

De très nombreuses préparations culinaires permettent son utilisation quotidienne (Cf. Document 11d « Le soja dans la cuisine familiale »).

Sa culture potagère ou paysanne est possible dans la plupart des régions tropicales moyennant quelques précautions (Cf. Document 11b « La culture paysanne du soja en zone tropicale »)

Le soja est consommable par tous. Il est particulièrement recommandé pour les enfants en bas âge, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes dénutries, malades ou âgées.

 

Protéines :
g/100g

Lysine :
g/100g

Matières grasses 
g/100g

Valeur énergétique
Kcal/100g

Poissons séchés

70

5,00

5 à 21

365 à 446

Œuf entier (MS)

47

3,42

43

605

Lait écrémé en poudre

36

 2,87

0,7

365

Soja entier grillé

37

2,58

24

450

Haricots secs Niébé, Mungo

22

1,45

1,2

345

Graines de courge, Tournesol

18

1,24

51

486 à 721

Arachides grillées

23,6

0,85

49

613 à 632

Céréales

8 à 12

0,20

1 à 3

340

Sésame

18

1

51

574

Manioc farine

1,5

0,1

0,6

338

 

Classement de quelques aliments en fonction de leur teneur en lysine. pour 100 g d’aliment sec.
Sources FAO International Databases

La lysine

Les légumineuses sont riches en lysine. Parmi celles-ci, c’est le soja qui est, de loin, le plus riche. Cette richesse en fait un aliment végétal unique qui justifie sa culture et sa large consommation humaine comme en Asie.

La lysine est un élément constitutif des protéines. C’est un acide aminé. Cet acide aminé est indispensable pour la croissance et la santé, en particulier pour les enfants. Il est dit ‘’essentiel’’ car il ne peut pas être synthétisé par notre organisme. Il doit donc être trouvé dans l’alimentation.

La lysine est dit aussi acide aminé ‘’limitant’’. Son absence ou sa rareté empêche l’utilisation des autres acides aminés nécessaires pour construire les organes, et limite ainsi la croissance. Il manque notamment dans une alimentation à base de céréales ou de tubercules.
Le soja, par sa richesse en lysine, peut remplacer le lait, la viande, le poisson, les œufs.

(Voir aussi Lysine dans le Document 01h – Lexique BAMiSA)

Les lipides du soja.

Ce sont, pour 100g de soja : Des lipides saturés, 2,7g. Des lipides polyinsaturés (Oméga 3 et 6), 10,3g. Des lipides mono-insaturés (Oméga 9), 4,4g. Et d’autres lipides…

Le soja ne contient pas de cholestérol.

Les minéraux et oligo-éléments du Soja.

Le soja apporte de nombreux minéraux (en particulier du Fer, du Zinc) et des vitamines des groupes B, et E.

Niébé ou soja dans l’alimentation des enfants ?

Comme l’indique le tableau ci-dessus.
      1° Le soja est plus riche en protéines que le niébé.
      2° Le soja est 1,5 à 3 fois plus riche en lysine que le niébé.
      3° Le soja est plus riche en matières grasses que le niébé,
      4° Le soja apporte plus d’énergie que le niébé.

Par ailleurs
      5° La conservation du soja en grain est plus facile que celle du niébé.
          Il est insensible aux bruches (charançons).
      6° Le Soja, bien cuit ou grillé, se digère plus facilement que le niébé.
          Il donne moins de gaz intestinaux pénibles pour les enfants

      Ces raisons font que le soja représente un progrès important dans la nutrition de l’enfant à partir de six mois, en particulier quand il n’y a pas assez de lait ou de poisson. C’est le complément idéal aux céréales.
       Préparer des farines infantiles avec du niébé ne se justifie donc plus.

Le soja est maintenant disponible pratiquement partout en Afrique. S’il est difficile d’en trouver, cette nouvelle culture doit être entreprise. Les documents sur le soja de ce site donnent des informations pour en permettre la culture et pour en diversifier les recettes de consommation.

 

retour

télécharger le document